What's hip (flux vidéo)

Écoutez dans What's hip le rap des premières années comme si on y était ! Dans chaque épisode, je vous passe en version longue les singles rap de l'année 1979, la première année d'existence du rap sur disques. À raison d'une heure par épisode, on explore en musique et avec un peu de contexte les débuts du rap dans toute leur diversité : les débuts des précurseurs devenus cultes, mais aussi les puristes qui ont échoué et les hits sans lendemain. Comme si on y était ! Version vidéo du podcast qui existe aussi en audio

S'abonner au podcast

Derniers épisodes :

1979/5 : de Kurtis Blow au JPC gang (épisode de Noël)

Sat, 15 May 2021 17:30:00 +0200

Bonjour et bienvenue à l'écoute ou au visionnage de What's hip ! Mon nom est Terry Laire, et aujourd'hui encore, on va s'écouter une heure de rap de cette fin d'année 1979 !

Et qui dit fin d'année dit évidemment chansons de Noël ! Et dans ce domaine, le rap ne fait pas exception ! On commence tout de suite avec un titre qui conte une histoire de Noël sans oublier de parler de danser et d'être le meilleur MC, dans le style inimitable du rap. C'est Kurtis Blow qui nous interprète Christmas rappin, et attendez-vous à un succès national et international, puisque c'est publié par le plus gros label que nous ayons vu sortir un single de rap, il s'agit de Mercury.

00:00:00 Kurtis Blow - Christmas rappin

Kurtis Blow chez Mercury, c'est une signature importante pour le rap, mais les labels qui ont lancé le genre ne sont pas en reste. Vous connaissez forcément Sugarhill records pour avoir réuni le Sugarhill gang ! Ils remettent le couvert avec un groupe de trois femmes cette fois : elles s'appellent The sequence et nous offrent leur première chanson, le titre Funk you up.

00:08:53 The sequence — Funk you up

The sequence, c'était Funk you up chez Sugarhill records. Puisqu'on s'intéresse aux labels aujourd'hui, parlons de Sound of New-York, qui est en train de nous faire un coup bien connu ! On a déjà passé Spoonin Gee et Family dans What's hip, et vous vous rendrez peut-être compte dans la chanson qui vient que c'est sur la même instrumentation qu'eux que va rapper cette fois Scoopy ! Je vous laisse juger si le Scoopy rap est la meilleure utilisation faite de cette musique !

00:20:07 Scoopy — Scoopy rap

Après Scoopy, on reste avec le label Sound of New-York, mais on change de son. C'est sur la musique d'une chanson sortie un peu plus tôt dans l'année par le label, Johnson products, que Willie Wood pose son rap. D'ailleurs, ça s'appelle le Willie rap.

00:25:22 Willie Wood and the Willie Wood crew — Willie rap

On parlait avant d'entendre Willie Wood d'instrumentations réutilisées dans le rap, et les spécialistes incontestés sont au label Reflection records ! Si vous avez écouté les émissions précédentes de What's hip, vous reconnaitrez sans aucun doute le riff de guitare entêtant qu'on passe pour la cinquième fois cette année ! Cette fois c'est Ron Hunt qui chante dessus, c'est son Spiderap.

00:31:40 Ron Hunt — Spiderap

Le groupe qui arrive a secoué les rues et les discothèques de New-York ces dernières années, et on est ravis d'enfin retrouver leur esprit festif sur disque ! Il y a Grandmaster Flash aux platines, il y a les Furious five qui se passent le micro comme peu d'autres, et ça donne 12 minutes des meilleures soirées rap de la ville dans Superappin'.

00:37:35 Grandmaster Flash and the furious five — Superappin'

Grandmaster Flash and the furious five, il ne fallait pas moins de 6 personnes pour créer cette perle ! Mr Q lui est tout seul au chant mais n'en est pas moins productif, puisque c'est le troisième single de lui qu'on reçoit cette année ! Une fois encore, l'instrumentation ne vous sera pas inconnue. Pas inconnue du tout, puisque c'est tout simplement sur une reprise de Michael Jackson qu'est chantée DJ style.

00:49:54 Mr Q. — DJ style

On arrive à la conclusion de cette émission, et vous vous inquiétez certainement de n'avoir pas entendu de reprise de Rapper's delight ! Réjouissez-vous, le cadeau est double aujourd'hui ! On a non seulement notre reprise tant attendue grâce au JPC gang, mais en plus, c'est une chanson de Noël ! C'est la radio WJPC à Chicago qui s'est amusée à nous rapper le Christmas Delight qui nous accompagnera dans un instant !

Merci d'avoir écouté cette nouvelle heure de disco-rap ! Si vous souhaitez partager What's hip, vous pouvez envoyer vos ami-e-s vers les bonnes applications de podcast, sur le site web présent en description, ou bien à la playlist What's hip sur Youtube ! À bientôt pour la conclusion de cette première année de rap à l'occasion du dernier épisode de What's hip 1979, et joyeux Noël !

00:55:24 JPC gang — Christmas delight

What's hip sur Internet :
Le podcast audio : https://podcast.terrylaire.fr/whatship
Le podcast vidéo : https://podcast.terrylaire.fr/whatshipvideo
La chaîne Youtube : pod.yt/terry ou https://www.youtube.com/channel/UCzwxKkJDPdUG-s-eRiOIxTw
Enregistré en direct sur https://direct.terrylaire.fr
Tout ce que je fais : https://terrylaire.fr

Big up :
Le générique est de Cocomows
Le montage est fait sur Reaper
Les chapitres grâce à PodChapter de Bigaston
La diffusion en direct grâce à Owncast
La série Hip hop evolution, les BD Hip hop family tree

1979/4 : des Jazzy 4 MCs à PJ Laboy

Sat, 15 May 2021 17:33:00 +0200

Bonjour et bienvenue à l'écoute ou au visionnage du quatrième épisode de What's hip ! Mon nom est Terry Laire, et ensemble on écoute pendant une heure le rap de 1979 comme si on y était !

On est là pour danser et quoi de mieux pour ça que de commencer sur le groove du succès disco de Cheryl Lynn Got to be real ? On avait déjà ouvert l'épisode 2 avec Joe Bataan qui chantait sur cette même basse, et aujourd'hui ce sont les Jazzy four MCs qui nous emmènent déjà 9 minutes dans leur MC rock :

00:00:00 Jazzy four MCs — MC Rock

C'était les Jazzy four MCs sur la basse bien connue d'un titre de Cheryl Lynn. De nos précédents épisodes, on commence à retrouver des instrumentaux mais aussi des artistes ! L'animateur radio Jocko Henderson qui s'était lancé avec Rhythm talk à 61 ans n'en démord pas et nous envoie cette fois jusque dans les étoiles avec les guitares de The rocketship.

00:09:19 Jocko Henderson — The rocketship

Après Jocko Henderson le vétéran de la radio, notre artiste à venir a lui l'expérience dans le rap ! Ça fait plusieurs années déjà qu'Eddie Cheba fait la joie des fêtards et des fêtardes qui aiment le rap dans les discothèques ! Il fait aujourd'hui l'événement en sortant sa première chanson sur disque : elle s'appelle Lookin' good.

00:17:14 Eddie Cheba — Lookin' good (Shake your body)

Merci Eddie Cheba pour Lookin' good ! Si maintenant je vous dis Reflection records, est-ce que ça vous rappelle quelque chose ? Ça fait plusieurs fois qu'on passe des disques de ce label qui utilise le même riff de guitare pour tous ses artistes ! C'est encore le cas avec UNE artiste aujourd'hui. Elle s'appelle Lady D, à ne pas confondre avec Lady B, et pour vous aider, le titre s'appelle lui aussi Lady D.

00:24:50 Lady D - Lady D

C'était Lady D pour cette nouvelle utilisation d'un même riff de guitare ! Et puisqu'on est dans le recyclage, on y reste, avec l'incontournable de chaque épisode de What's hip ! On arrive à la moitié de l'émission, et c'est le passage obligé par la chanson interprétée sur la basse de Good times de Chic ! Et cette fois, on a vraiment poussé la récupération très loin, puisque c'est directement à une reprise de Rapper's delight du Sugarhill gang que je vous convie. Cette version plus courte est chantée par les chanteuses Xanadu et Sweet Lady, c'est parti pour 6 minutes de plaisir avec Rapper's delight.

00:30:45 Xanadu & Sweet lady — Rapper's delight

Après Xanadu et Sweet lady, on se tourne maintenant vers un disque de Troy Rainey : sur une musique mêlant sons synthétiques futuristes et percussions traditionnelles, Rainey nous sert son Tricky Tee rap.

00:37:50 Troy Rainey — Tricky Tee rap

C'était Tricky Tee qui livrait son rap et nous amenait à l'avant-dernier morceau du jour ! On passait un peu plus tôt les Jazzy four MCs, et le groupe suivant se réfère à lui-même sous le nom de Jazzy three MCs dans la chanson qui vient. Peut-être pour éviter une confusion, sur le disque ils et elles sont simplement nommé-e-s Solid C, Bobby D et Kool Drop ! Le Wackie's disco band les accompagne, et il a fallu tout ça plus un backer fou et beaucoup de reverb pour donner corps à leur Wack rap.

00:45:12 Solid C, Bobby D, Kool Drop — Wack rap

On va conclure cette quatrième émission par une curiosité : un rap partiellement en espagnol ! Ce sera PJ Laboy qui nous invitera au voyage en Amérique latine avec Baya Latinos.

Merci d'avoir écouté cette émission ! Vous pouvez partager What's hip à vos ami-e-s qui utilisent des applications de podcast, ou même notre site web, et pour les moins effrayé-e-s par les émissions tronquées pour des raisons légales, sur Youtube ! À bientôt pour de nouveaux raps tout frais de 1979 !

00:56:40 PJ Laboy — Baya Latinos

What's hip sur Internet :
Le podcast audio : https://podcast.terrylaire.fr/whatship
Le podcast vidéo : https://podcast.terrylaire.fr/whatshipvideo
La chaîne Youtube : pod.yt/terry ou https://www.youtube.com/channel/UCzwxKkJDPdUG-s-eRiOIxTw
Enregistré en direct sur https://direct.terrylaire.fr
Tout ce que je fais : https://terrylaire.fr

Big up :
Le générique est de Cocomows
Le montage est fait sur Reaper
Les chapitres grâce à PodChapter de Bigaston
La diffusion en direct grâce à Owncast
La série Hip hop evolution, les BD Hip hop family tree

1979/3 : de Little Starsky à Mr Q.

Sat, 10 Apr 2021 18:08:00 +0200

Bonjour et bienvenue à l'écoute ou au visionnage de What's hip ! Mon nom est Terry Laire, et voici le troisième épisode d'une heure des nouveautés rap de l'année 1979 comme si on y était !

Depuis les premiers épisodes de notre émission, vous n'avez pas pu manquer la déferlante Rapper's delight, mais notre premier artiste lui, l'a manquée de peu ! Quand le label Sugar hill records est venu voir Lovebug Starski pour lui proposer d'enregistrer un rap qui deviendrait Rapper's delight, il a tout simplement décliné l'offre ! Mais il revient dans la course au succès sous le nom de Little Starsky avec ce premier single intitulé Gangster rock :

00:00:00 Little Starsky — Gangster rock

C'était Little Starsky, un acteur bien connu du rap new-yorkais ! Mais on s'éloigne de la grosse pomme un instant, car le disque suivant nous vient de Philadelphie ! C'est aussi l'oeuvre de notre première artiste féminine à chanter en solo ! Elle s'appelle Lady B et la chanson, To the beat y'all.

00:08:45 Lady B — To the beat y'all

Après Lady B, on passe à un tout autre genre de disque. Dans sa chanson I ran Iran, David Lampell se sert de l'actualité pour rapper à propos du président Carter, de Khomeini et plus généralement de l'Iran !

00:14:24 David Lampell — I ran Iran

Après David Lampell et la géopolitique de l'Iran, revenons à la musique et à la fête ! Et c'est le titre de Chic Good times qui semble inspirer le plus les rappeurs et les rappeuses ! Voici encore un rap sur la mélodie signée Nile Rodgers ! Si le Sugarhill gang s'y est attaqué à trois, Sicle cell et Rhapazooty se lancent en duo pour livrer 9 minutes de Rhapazooty in blue :

00:21:45 Sicle cell & Rhapazooty — Rhapazooty in blue

Sicle cell et Rhapazooty ne sont pas les seul-e-s à réutiliser des instrumentations. Si vous avec été marqué-e par Take my rap please qu'on a passée dans l'émission précédente, vous reconnaitrez peut-être les guitares dans ce nouveau titre envoyé par le même label, Reflection records. C'est cette fois MC Tee qui a posé sa voix sur les instruments pour créer cette chanson qu'il a appelée Nu sounds :

00:31:50 MC Tee — Nu sounds

On ne s'arrête pas de danser entre deux chansons, je ne vous en laisse pas le temps ! Voici tout de suite la suite, une machine à se déhancher de Bramsam qui s'appelle à juste titre Move your body :

00:38:53 Bramsam — Move your body

Et après cet intermède, je reviens à mes disques de Reflection records où les différents artistes continuent de rapper sur la même musique ! Voici Ronnie G and the SM crew qui nous interprètent A corona jam :

00:47:19 Ronnie G. & the S.M. Crew

Pour terminer notre heure de discorap, on va écouter une chanson venue du Canada ! Dans une émission où on a beaucoup reparlé de Rapper's delight, ce sera un titre nommé Ladies delight avec lequel conclut Mr Q !

Merci d'avoir été avec nous pour What's hip ! Vous pouvez écouter, voir et partager l'émission sur les applications de podcast et Youtube pour les parties dont ils ne nous amputent pas ! Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour de nouvelles nouveautés toutes neuves… de 1979 !

00:53:16 Mr Q. — Ladies delight

What's hip sur Internet :
Le podcast audio : https://podcast.terrylaire.fr/whatship
Le podcast vidéo : https://podcast.terrylaire.fr/whatshipvideo
La chaîne Youtube : pod.yt/terry ou https://www.youtube.com/channel/UCzwxKkJDPdUG-s-eRiOIxTw
Enregistré en direct sur https://direct.terrylaire.fr
Tout ce que je fais : https://terrylaire.fr

Big up :
Le générique est de Cocomows
Le montage est fait sur Reaper
Les chapitres grâce à PodChapter de Bigaston
La diffusion en direct grâce à Owncast
La série Hip hop evolution, les BD Hip hop family tree

1979/2 : de Joe Bataan aux Funky four plus one

Sun, 14 Mar 2021 17:17:00 +0100

Bonjour et bienvenue à l'écoute ou au visionnage de What's hip, le rap de 1979 comme si on y était ! Mon nom est Terry Laire, et pendant une heure, on va écouter ensemble les nouveautés rap de cette année 1979 !

On commence tout de suite cette deuxième émission avec Joe Bataan ! Lui qui a déjà si bien mêlé les sonorités latinos et américaines par le passé poursuit son oeuvre avec le rap : il pose sa voix sur une basse inspirée de Got to be real, de Cheryl Lynn, pour créer une nouvelle chanson nommée Rap-o clap-o :

00:00:00 Joe Bataan — Rap-o clap-o

De Joe Bataan passons maintenant à Jocko Henderson. À 61 ans, on peut dire que l'animateur radio a de l'expérience dans tout ce qui consiste à parler par dessus la musique disco. Cette fois-ci, il s'est enregistré sur une mélodie bien connue, puisque c'est l'air du tube Ain't stoppin' us now qui l'accompagne dans ce Rhythm talk :

00:06:27 Jocko Henderson — Rhythm talk

Merci aux sommités de la musique et de la radio, mais le rap est une musique portée par la jeunesse ! On va donc passer à un garçon de 16 ans qui rappe habituellement pour ses camarades de lycée ! Il se fait appeler Spoonin Gee, et il rappe sur le titre de Cloud One Patty Duke, lui-même nommé d'après la célèbre actrice oscarisée qui a aussi donné son nom à un mouvement de dance des break dancers ! Patty Duke est partout dans le rap, et vous l'entendrez encore mentionnée par Spoonin Gee dans Spoonin rap que voilà :

00:14:00 Spoonin Gee — Spoonin rap

C'était le rap brut de Spoonin Gee dans What's hip ! On continue de découvrir les nouveautés rap de cette année 1979 avec Madam Rapper qui s'invite chez les musiciens de Funky constellation pour une dizaine de minutes de Street talk :

00:21:34 Funky constellation — Street talk (Madam rapper)

Nos rappeurs suivants sont bien connus des habitué-e-s des fêtes de rue et même des discothèques. On les connaissait sous le nom de Furious five MCs, ils accompagnaient leur DJ Grandmaster Flash, les revoici baptisés The younger generation ! Si vous n'en aviez pas encore entendu parler, pas de panique, ils se présentent à plusieurs reprises dans leur première chanson sur disque, intitulée We rap more mellow :

00:31:41 The younger generation — We rap more mellow

Après les original MCs, on bascule à l'autre bout du spectre ! Le rap a de plus en plus de succès, la preuve en est qu'il est déjà parodié ! Voici Steve Gordon and the kosher five qui se demandent ce que serait un rap marqué de leur culture juive. Rassurez-vous, cette fois, Take my rap please, c'est son nom, ne dure pas 10 minutes :

00:41:31 Steve Gordon and the kosher 5 — Take my rap… please

Vous l'avez compris, le rap s'auto-référence, reprend et adapte ses influences. La dernière chanson qu'on va écouter a, comme la première du jour, repris la ligne de basse de Got to be real de Cheryl Lynn. Ce sont les Funky four plus one more qui ont monopolisé les rues ces dernières années et publient leur première chanson sur disque aujourd'hui. Ça s'appelle Rappin and rocking the house, et oui, c'est parti pour 15 minutes de musique pour conclure notre deuxième émission !

Vous pouvez partager What's hip en podcast audio ou vidéo ainsi que sur Youtube selon les télégrammes enragés qu'on reçoit des ayants-droits ! Merci à vous, l'exploration des nouveautés rap de 1979 se poursuit dans cette dernière chanson puis dans quelques semaines, à la sortie de la troisième partie !

00:46:56 Funky four plus one more — Rappin and rocking the house

What's hip sur Internet :
Le podcast audio : https://podcast.terrylaire.fr/whatship
Le podcast vidéo : https://podcast.terrylaire.fr/whatshipvideo
La chaîne Youtube : pod.yt/terry ou https://www.youtube.com/channel/UCzwxKkJDPdUG-s-eRiOIxTw
Enregistré en direct sur https://direct.terrylaire.fr
Tout ce que je fais : https://terrylaire.fr

Big up :
Le générique est de Cocomows
Le montage est fait sur Reaper
Les chapitres grâce à PodChapter de Bigaston
La diffusion en direct grâce à Owncast
La série Hip hop evolution, les BD Hip hop family tree

1979/1 : du Fatback band au Sugarhill gang

Sun, 14 Feb 2021 19:19:00 +0100

Bonjour et bienvenue à l'écoute ou au visionnage de What's hip 1979, première partie ! Je suis Terry Laire, et ensemble, on prend notre machine à remonter le temps pour écouter le rap des débuts, comme si on y était ! Pendant une heure, vous entendrez les premiers titres rap gravés sur vinyles en cette année 1979.

On commence sans plus tarder avec les premiers qui ont eu cette idée folle, un jour d'inviter un MC à rapper sur leur funk : c'est le Fatback band accompagné de Tim Washington, ça s'appelle King Tim the third.

00:00:00 The fatback band — King Tim III (Personality jock) — 06:13

C'était le Fatback band avec King Tim the third. Voici maintenant un duo composé de Dancin' Willie et de Moe Meek. Ils s'appellent First class, et on écoute Rappin' it up :

00:06:50 First class — Rappin' it up — 08:14

Merci First class ! On coupe un peu avant la fin, mais c'est pour se laisser le temps d'écouter d'autres titres dans notre heure de nouveautés rap 1979 ! Comme par exemple, immédiatement, Body rock de Neil B :

00:15:19 Neil « B » — Body rock — 08:13

Don't stop don't stop, Neil B ! C'était Body rock ! Vous écoutez What's hip, et on va se faire plaisir avec une mélodie funk et le rap de Uno qui l'accompagne dans Boogie beat :

00:23:46 Uno — Boogie beat — 06:51

On va continuer avec un nouveau disque qui a été pressé par Paul Winley ! Vous avez peut-être déjà croisé ses compilations de breaks de batterie, eh bien il sort maintenant un rap ! Et il travaille en famille, puisque ce sont ses jeunes filles Paulette et Tanya qui ont écrit et interprètent leurs propres vers sur Rhymin' and rappin' :

00:30:54 Paulette & Tanya — Rhymin' and rappin' — 05:25

Bye bye Paulette et Tanya, et voici un nouveau duo. Prêtez attention aux paroles du Doctor love and sister love rap, puisqu'elles mentionnent quelques MCs qui oeuvrent ces dernières années dans les rues ou dans les clubs : et on espère bientôt vous jouer les rimes sur disques de ces Starski et de ces Cheeba.

00:36:42 Doctor love et Sister love — Dr Love and sister love rap — 07:16

On arrive à la fin de notre première émission de rap, et on va conclure avec une recette qui risque de prendre : si vous avez aimé le titre Good times de Chic cet été, vous aimerez Rapper's delight du Sugarhill gang ! Ces trois rappeurs venus des fêtes de quartier vous ont concocté quelques vers et vont vous faire la preuve de leur technique sur le son de Nile Rodgers ! Chez leurs pairs, on chuchote que toutes leurs rimes ne sont pas vraiment à eux, mais on est aussi impressionnés de leur façon de restituer l'ambiance des soirées hip hop en seulement 15 minutes ! Car c'est bien sur un quart d'heure de musique ininterrompue qu'on se quitte pour aujourd'hui !

Vous pouvez écouter, regarder et partager What's hip en podcast ou sur Youtube à la bonne volonté des courriers que nous envoient les ayants-droits ! On se retrouve dans quelques semaines pour une autre heure de rap tout neuf de 1979 !

00:44:22 The sugarhill gang — Rapper's delight — 14:37

What's hip sur Internet :
Le podcast audio : https://podcast.terrylaire.fr/whatship
Le podcast vidéo : https://podcast.terrylaire.fr/whatshipvideo
La chaîne Youtube : pod.yt/terry ou https://www.youtube.com/channel/UCzwxKkJDPdUG-s-eRiOIxTw
Enregistré en direct sur https://direct.terrylaire.fr
Tout ce que je fais : https://terrylaire.fr

Big up :
Le générique est de Cocomows
Le montage est fait sur Reaper
Les chapitres grâce à PodChapter de Bigaston
La diffusion en direct grâce à Owncast

Page générée le 16/06/2021 à 19:25:24